Le village des facteurs d'images

Accueil > Le phare du village > Les Mille Colombes

petit rappel des faits

par Christophe Alévêque.

La chorale « les mille colombes »
Mouvement de résistance ludique
« Voir sur le Blog de Christophe Alévêque »

RAPPEL DES FAITS :
Ce mouvement de résistance ludique est né le 6 mai 2007 à 23h17mn, à Paris , suite à l’apparition de l’icône des japonais, Mireille Mathieu, sur scène, pendant le raout "musical" de la droite décomplexée, Place de Concorde. Une page de l’histoire de France était en train de naître sous nos yeux. Du jamais vu ! De l’inimaginable !

Même l’humoriste le plus doué de sa génération n’aurait jamais pu imaginer un tel moment. Au-delà du kitchissime et du pathétique réunis, nous étions en train d’assister à un moment surréaliste.
Après la vision attendue de Zébulon 1er à 20 heures sur nos écrans, nous allions être les témoins et les victimes du n’importe quoi. C’est-à-dire la synthèse de l’année qui vient de s’écouler.
Dans l’ordre : une bouffe au Fouquet’s, l’interview de Johnny (qui venait d’arroser copieusement sa baisse d’impôt) squattant la totalité des télés, le Rallye Paris Dakar dans le jardin des Tuileries, le discours de gourou du néo président nous promettant qu’avec lui, les aveugles allaient voir et les paralysés allaient marcher, et puis…
Et puis, Gilbert Montagné qui n’est pourtant pas sourd, Jane Manson qui voulait faire l’amour, Enrico Macias chantant "Ah qu’elles sont jolies les filles de Sarkozy !" Et puis…

Et puis surgissant de nulle part, extra-muros d’Avignon, couverte de toiles d’araignée : MIMI ET SES MILLE COLOMBES !
Trop c’est trop ! Certes il faut s’incliner devant le suffrage universel, au risque d’avoir mal, mais la démocratie a des limites qui venaient d’être franchies.

Après avoir flingué mai 68, le candidat du progrès, de la rupture, de l’avenir, de la France de demain en marche nous infligeait mai 60.
Bien qu’étant ni militants, ni syndicalistes, ni encartés, notre sang de révoltés du dimanche ne fit qu’un tour ! Il fallait réagir et nous avons décidé de sortir du coma.

15 jours plus tard, une petite bande de loosers (nous, c’est - à dire la bande qui était devant la télé ensemble à 23h 17 mn) organisait la première chorale des "Mille colombes" devant le Fouquet’s, en l’honneur du sauveur de la nation : Zébulon. Un petit blabla de bibi et tous ensemble nous avons chanté le nouvel hymne de la droite moderne : "Mille colombes".

L’ANNIVERSAIRE :
Le 6 MAI 2008.
1 an déjà ! Comme le temps passe lentement… Pour fêter l’homme à tout faire de la nation française, nous avons refait une chorale devant le Fouquet’s à Paris. Mais cette fois en dehors du petit blabla de bibi (c’est pas la matière qui manque), vous aurez un décompte, une fanfare, un lâcher de colombes, des extraits de chansons de Gilbert, de Jane, d’Enrico et…de Carla, la nouvelle première dame et…bien sûr, Mimi et ses 1000 colombes pour nous achever et puis quelques surprises.

Le but de ce mouvement étant de mettre en avant, de façon humoristique, les errances et les carences de ce pouvoir et de son idéologie. Tout cela doit se passer dans la joie et la bonne humeur moqueuse. À chaque fois l’ambiance a été familiale et bon enfant, qu’elle le reste. À noter que la police a toujours été très cool avec nous, qu’elle le reste aussi.

Que l’espoir soit avec nous.
Christophe Alévêque

Ha Mireille

1 photos